Accueil Bien-Être Printemps, été, automne et hiver : le spa c’est toute l’année…

Printemps, été, automne et hiver : le spa c’est toute l’année…

22

Salus per aquam ou tout simplement « spa », ce nom évoque avant tout le bien-être, la décontraction, le délassement…. Pourtant,  c’est bien plus que cela.

En effet, les bulles et les jets de massage d’eau chaude permettent, en autre, de réduire le stress, diminuer les problèmes de circulation sanguine, de soulager les maux de dos et de tonifier les masses musculaires

Rappel Historique

Depuis des siècles et dans le monde entier, les hommes utilisent les qualités thérapeutiques de l’eau chaude. Les cultures grecque, romaine, égyptienne, turque, japonaise et aussi nordiques ont partagées longtemps cette forme de bain chaud en commun.

Aux USA, la culture du bain date du début du siècle. Dans les années 60, les premiers ‘hot tubs’ en bois apparurent en nombre, surtout en californie. C’étaient des prototypes inspirés des ofuros japonais fabriqués avec des moyens de fortune comme des tonneaux en chêne provenant des établissements vinicoles de la région. Le chemin ne fût pas très long pour voir apparaître enfin des ‘hot tubs’ complètement fonctionnels. Une industrie était née !

Souvent utilisé pour désigner le spa, le terme « jacuzzi » est en réalité le nom d’une société qui fabrique et commercialise des équipements de balnéothérapie en Californie – de même qu’on nomme improprement un mouchoir en papier « kleenex ». Spa viendrait de la station thermale belge de Spa.

L’origine du mot « spa »

Elle est encore discutée de nos jours : d’aucuns disent qu’il est l’acronyme de « Salus Per Aqua », les soins par l’eau ; d’autres avancent qu’il tire son nom de la ville belge de Spa, station thermale bien connue.

Une démocratisation grandissante 

Avec l’avènement de la popularité croissante des spas, le grand public a maintenant accès facilement et dans d’excellentes conditions aux vertus curatives et régénératrices de l’eau.

Dans un jardin, sur une terrasse ou sous une véranda, aujourd’hui, la pratique du spa est reconnue pour apporter de nombreux bienfaits. Une séance de spa dure 15 à 30 minutes selon le nombre de positions du spa (environ 5 minutes par position). Les nombreux jets du spa permettent d’obtenir des massages précis et relaxants ou tonifiants. L’ergonomie des sièges et le positionnement judicieux des différentes buses offrent un massage personnalisé et efficace.

La médecine elle aussi emploie l’hydrothérapie de façon croissante, notamment dans le cadre de traumatismes musculaires (tendinites, articulations douloureuses ou muscles endoloris) car celle-ci accélère le processus de guérison et facilite une régénération plus rapide des fibres musculaires.

L’utilisation régulière de votre spa balnéo vous procurera un soulagement rapide selon l’intensité de vos troubles : hypotension, hypertension, troubles de l’irrigation sanguine, troubles circulatoires, varices, tensions musculaire, courbatures, inflammations, rhumatisme, séquelles de lésions, surcharge pondérale, hyperglycémie, cellulite, douleurs dorsale, insomnie, nervosité, dépression. La combinaison de la chaleur, des massages et de la flottabilité procure une sensation qui non seulement repose l’esprit et le corps mais possède également des effets curatifs. C’est une aide précieuse. Non seulement l’eau chaude et bouillonnante élimine la fatigue et le stress, mais elle permet également de masser efficacement les articulations et les muscles.

Étant donné leur effet vasodilatateur, les bains chauds prolongés et les bains de vapeur sont déconseillés dans certains cas : ils peuvent provoquer ou aggraver la migraine, les varices et la couperose. De plus, les femmes enceintes et les personnes souffrant d’hypertension, de diabète ou de maladies cardiovasculaires devraient les éviter, à moins d’un avis du médecin.

 

Attention aux microbes !
Si l’eau n’est pas adéquatement désinfectée, sa température dans les bains à jets et autres bassins chauds peut causer la prolifération de bactéries (dont le Mycobacterium avium et le Pseudomonas aeruginosa) et présenter certains risques d’infection. La prudence s’impose, tant dans les bains privés que publics.

Un dernier avantage et pas le moindre, contrairement à une piscine classique, le spa s’utilise tout au long de l’année…

 

Bon SPA…

 

 

Crédit photo : Clairazur