Accueil Nutrition Végétarisme et seniors

Végétarisme et seniors

1016

Les végétariens excluent tout aliment qui provient de la chair animale, donc tous poissons et viandes. Il ne faut pas les confondre avec les végétaliens, qui, en plus, ne mangent ni œufs ni produits laitiers et ne se nourrissent donc que de fruits, légumes et céréales. Il existe plusieurs types de régimes végétariens, en fonction des aliments autorisés. Les produits laitiers, les œufs, ou les deux, sont parfois consommés.

Les raisons

Le choix du végétarisme peut se faire pour plusieurs raisons : éthique – par exemple, pour protester contre les conditions d’élevage du bétail – ou par respect de l’environnement car produire de la viande consomme plus d’énergie que cultiver des légumes, des fruits et des céréales. Les végétariens revendiquent souvent ces raisons. Autre argument fréquent : la religion. Le végétarisme est, par exemple, incontournable pour les hindous.

Certains invoquent aussi des raisons anatomiques pour justifier l’exclusion de la viande. La denture, l’estomac et l’intestin de l’homme sont très différents de ceux des carnivores. L’intestin est plus long chez l’homme que chez l’animal. Du coup, les substances toxiques de la viande, comme l’acide lactique, les acides gras saturés ou les purines, sont absorbées par l’intestin. Une fois dans le sang, elles seraient difficiles à éliminer par le foie et les reins. Ce surcroît de travail pourrait fatiguer et encrasser à la longue ces organes. En réalité, une consommation raisonnable de viande n’a pas de répercussion majeure sur le corps.

Pour certains, l’alimentation végétarienne est aussi un moyen de rester en bonne santé. Car ce régime semble beaucoup plus équilibré qu’on ne pourrait le croire ! En
règle générale, les végétariens font plus attention à leur hygiène de vie. Ils fument moins, pratiquent une activité physique et mangent bien sûr les cinq portions de fruits et légumes conseillées chaque jour ! Le régime végétarien est riche en fibres et faible en gras et en sucres, ce qui contribue donc à réduire les maladies cardiovasculaires, à diminuer le diabète et à lutter contre la constipation. En outre, la consommation de fruits et légumes et l’absence de viandes grillées semblent réduire le risque de certains cancers. Le taux de cholestérol est également plus bas chez les végétariens, ainsi que l’indice de masse corporelle.

En ce qui concerne les protéines, on ne constate pas de manque si les régimes sont bien équilibrés : elles sont en effet apportées par les produits laitiers, les œufs, les légumineuses, le tofu, les graines, les noix et les céréales, et surtout le soja. L’important est de combiner ces apports afin d’avoir la totalité des acides aminés nécessaires à l’équilibre de notre métabolisme.

Pour les éventuelles carences en fer, les légumes secs et les œufs compensent assez bien le manque de viande rouge. Les autres aliments riches en fer permettent un bon complément, il s’agit de : la spiruline, les lentilles, le persil, le cresson, les graines de citrouille, le tofu, le miso, les germes de blé, les noix, les raisins secs, les graines de tournesol, les pignons de pin, les épinards, les figues séchées, les avocats, les betteraves.

Les avantages

La grande quantité de glucides et de fibres absorbés en fait un régime très favorable à l’équilibre alimentaire, d’autant que s’y ajoutent de nombreuses vitamines, et surtout de la vitamine C, qui en plus facilite l’absorption de fer. De plus les végétariens consomment en général des produits très variés, qui favorisent de bons apports nutritionnels.

Les inconvénients

Il n’y en a pas d’un point de vue de la santé à condition de bien équilibrer ses apports et si on privilégie des modes de cuisson peu agressives comme la cuisson à la vapeur ou à l’étouffée. Il est donc primordial de veiller à couvrir ses apports nutritionnels en nutriments et en particulier en protéines et calcium. A certains âges de la vie, le vôtre notamment, il est risqué de vous priver des produits laitiers.

Les difficultés

Au quotidien, si vous travaillez encore ou si vous êtes souvent en ballade, on constate vite que la restauration rapide n’est pas adaptée à un tel régime, bien que de plus en plus les enseignes proposent un plat végétarien dans leurs menus quotidiens.

Les tentations sont nombreuses si on est invité à l’extérieur ou chez des amis qui ne sont pas forcément au courant de votre régime alimentaire : refuser le délicieux pâté à la viande préparé pour l’occasion par votre hôte, peut occasionner un incident diplomatique familial !

Apprendre à constituer des repas équilibrés où les apports nécessaires seront respectés n’est pas facile au début : c’est une question d’habitude, mais les premiers temps on a un peu de mal. Et puis on découvre des tas de nouveaux aliments et des nouvelles recettes : soupe betterave/orange/ cumin, gratin de riz, chèvre et courgettes, et des graines comme le quinoa, le millet, le sarrasin.

Vous l’avez compris : le régime végétarien, pourquoi pas! Et en cette saison estivale, le choix d’aliments végétarien est très alléchant ! Mais comme il est indispensable de bien calculer vos apports pour couvrir l’ensemble de vos besoins nutritionnels, si vous souhaitez débuter dans ce mode d’alimentation, n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’une diététicienne !

Stephanie Ealet Diététicienne D.E Tél : 06 47 47 34 67