jeu concours seniors

NEWSLETTER

Recevez gratuitement
notre newsletter !

L'orchidée : laquelle choisir?

L'orchidée est une plante captivante, elle l'est d'autant plus qu'elle nous propose plus de 30 000 versions différentes d'elle-même venant de partout dans le monde. Alors une question se pose : laquelle choisir ?

Simple ! Regardez votre habitat et demandez-vous d'abord :

Quel environnement puis-je lui fournir ? Si vous habitez en appartement et ne possédez pas de balcon, évitez sans plus de questions les orchidées de culture froide. Celles-ci demandent d'être placées à l'extérieur fin janvier dès qu'il fait 7°C (le groupe des oncidiums et les cymbidiums seront heureux d'être posés la nuit sur un balcon ou une terrasse), pour créer la différence de température nécessaire à sa floraison. Mais toutes ne nécessitent pas de telles condition, la magnifique masdevillia par exemple ne demande qu'un endroit frais, de 10° environ, il faut aussi trouver cet endroit, contre la fenêtre la nuit semble correct, mais enlevez-la dès les premiers rayons du soleil, ou comme un vampire, elle pourrait brûler et mourir.

 

Quelle dose d'humidité pouvez-vous lui fournir? Sachez que dans tous les modes d'emploi et les forums, les connaisseurs parleront d'hygrométrie (équilibre humidité et chaleur) et que la plupart des orchidées demandent d'un minimum de 60%. Il faut s'imaginer en pleine forêt humide d'Asie du Sud Est ou d'Amazonie pour comprendre mieux. Même si elles viennent des montagnes comme certaines coelogynes, elles doivent être entourées d'humidité car elles ont besoin d'eau. Il faut donc pouvoir offrir ce genre d'endroit, pas de panique pour autant, il existe des techniques simples qui ne requièrent qu'une bassine et des billes d'argile pour réinventer l'atmosphère d'origine.

 

La grande partie des orchidées sont épiphytes, ce qui signifie qu'elle vivent les racines accrochées aux branches d'arbre pour mieux capter la lumière, mais le point important n'est pas là : leurs racines, elles, sont entièrement libres. Beaucoup d'amateurs les surnomment mêmes « filles de l'air », la vanda est un exemple de « rebellitude » acharnée, mais elles le sont toutes en réalité. Il faut éviter le confinement si vous les cultivez en pot, pour cela il faut être prêt à rempoter tous les ans pratiquement et offrir à chaque fois un pot plus grand pour accueillir aisément les nouvelles racines.

 

Si vous habitez dans le sud et que vous avez des arbres offrant assez d'ombre, pourquoi ne pas placer votre orchidée, une bulbophyllum ou une vanda par exemple, sur une plaque de liège avec de la fougère arborescente et l'attacher un minimum autour d'une branche avant qu'elle ne trouve ses propres repères ? Ces orchidées tempérées ou chaudes apprécient plus que tout la rosée du matin très riche que leur offre l'environnement de leur pays natal, alors si votre climat ne peut leur en offrir aussi abondamment, pulvérisez chaque jour ce qu'il faut d'eau sur les racines. Veillez à ne pas mettre trop d'eau sur les feuilles, beaucoup sont fragiles et créent aisément des champignons.

 

Si, après cette lecture vous êtes sûr de pouvoir vous lancer dans cette culture de passionnés, et bien choisissez la bonne et profitez du spectacle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur :

Claire Jené est une spécialiste des orchidées depuis 23 ans maintenant.

Haut    

Get Adobe Flash player