jeu concours seniors

NEWSLETTER

Recevez gratuitement
notre newsletter !

Le golf adapté à des patients atteints d’une démence de type Alzheimer

L'association poitevine "ReSanté-Vous" aide les personnes âgées en perte d'autonomie à retrouver motivation et entrain. Une des ses thérapies est l'APA  (Activités Physiques Adaptées), spécialité dérivée de l’Education Physique et Sportive, qui se destine aux publics en situation de handicap physique, mental et/ou psychique. Il s'agit de l'adaptation des activités physiques et sportives en vue de l'amélioration ou du maintien des capacités cognitivo-motrices des personnes âgées souvent dans des protocoles de prise en soin pluridisciplinaires.
Le Golf fait partie de ces activités que l'on peut adpater à des patients atteints de la Maladie d'Alzheimer. Explications avec Nicolas ROUMAGNE - Co-Directeur « ReSanté-Vous » - Ingénieur en activités physiques adaptées

 

Avec quels publics peut-on adapter cette activité ? Pourquoi choisir le golf pour les patients atteints d’une démence de type Alzheimer ? Quels sont les intérêts ?

« Le golf est, pour ceux qui ont fait leur chemin, l'amusement d'accomplir encore un parcours ». Par cette citation, Albert Willemetz présente l’intérêt du golf tout au long de la vie. Le golf est défini comme est une activité de précision se jouant en plein air et qui consiste à envoyer une balle dans un trou à l'aide de clubs. Le but est d’effectuer sur un parcours le moins de coup possible.

 

Pourquoi cette pratique sportive pourrait être une activité pertinente pour des personnes atteintes d’une démence ?
En effet, la maladie d’Alzheimer altère l’image et la personnalité du patient avec son évolution, il s’agit par cette pratique de revaloriser la personne à partir de ses capacités restantes. La personne âgée atteinte d’une démence de type Alzheimer préserve certaines capacités motrices telle que la marche jusqu’aux derniers stades de la maladie. Ce maintien peut s’expliquer par l’évolution des atteintes cognitives par la maladie. En effet, la mémoire procédurale (« mémoire des habiletés motrices ») est atteinte dans les derniers de stades de la maladie et, de ce fait, il est encore possible de la stimuler en valorisant la personne.

Le golf apparaît comme une activité motrice qui sollicite la proprioception, la marche et l’équilibre par une pratique de plein air. D’une part, sur le plan moteur, cette activité oblige à marcher sur des terrains diverses (pelouse, graviers, marches…) obligeant le patient à réaliser des adaptations posturales en continu et sollicitant sa proprioception. Lors de la frappe de balle, il s’agit de dissocier ses ceintures pelvienne et scapulaire, réaliser des transferts d’appui et par conséquent d’améliorer ou de maintenir ses capacités d’équilibre... Autant de qualités  physiques à développer pour maintenir son autonomie motrice et physique. Les problèmes fondamentaux de cette activité pour la personne âgée sont d’être précis (toucher la balle) tout en conservant son équilibre et de ramasser la balle. Néanmoins, notre intervenant adapte le matériel et des situations capables de résoudre ces problématiques et faire réussir la personne en visant des objectifs thérapeutiques, complémentaires à ceux fixés par les autres professionnels de l’équipe.

Le golf est une activité prestigieuse ayant une image de culture. Cette représentation contribue à la valorisation de la personne, au changement de l’image de la maladie d’Alzheimer. Le développement de cette maladie n’est pas forcément synonyme d’incohérence, de perte mnésique, de dépendance…

Cette activité adaptée permet l’intégration de la personne dans un projet de vie tout en favorisant le maintien de son autonomie.

 

Source : www.agevillagepro.com

© Photo Golf Ehpad / ReSante-Vous
 

Haut