jeu concours seniors

NEWSLETTER

Recevez gratuitement
notre newsletter !

Les Français et la préparation à la retraite en 2010

Selon les résultats d'une enquête exclusive menée par l’Ifop* pour La France Mutualiste en juin 2010, près de trois personnes actives sur cinq jugent qu’elles n’auront pas suffisamment d’argent pour subvenir à leurs besoins lors de leur retraite et les deux tiers estiment que sa qualité de vie se détériorera, notamment parmi les faibles revenus. Pour se préparer au mieux à la retraite, qu’ils pensent en moyenne pouvoir prendre à 63 ans, 78% des Français interrogés disent donc avoir l’intention d’épargner. Cependant, seuls 44% le font à ce jour.

 

 

Une inquiétude vis-à-vis de la retraite très présente parmi les actifs


L’inquiétude vis-à-vis du financement de la retraite est présente chez la quasi-totalité des Français actifs (89%). Plus précisément, les craintes concernent le montant de la retraite au titre du régime obligatoire (92%), la proportion de revenus qui doit être consacrée au financement de sa retraite (87%) et ’âge d’accession à une retraite à taux plein (84%). Ces inquiétudes apparaissent encore plus importantes parmi les personnes exerçant un métier pénible et les faibles revenus.
Durant leur période d’activité, les Français se montrent inquiets des difficultés potentielles que
pourraient rencontrer leurs proches (les difficultés financières des enfants, 48% ; les problèmes liés à la dépendance des proches, 44%). Ils redoutent presque autant la confrontation à des situations financières difficiles, causées par le surendettement (39%) ou une situation de chômage de longue durée (37%). La précarité suscite en comparaison moins d’inquiétudes (22%).

 

 Une incertitude réelle sur les ressources financières lors de la retraite


Les deux tiers des actifs (68%) considèrent qu’ils partiront à la retraite après 60 ans, l’âge moyen estimé de départ s’établissant à 63 ans. Cet âge supérieur à l’âge légal de départ à la retraite démontre une certaine résignation des actifs à devoir travailler plus pour s’assurer un niveau de retraite suffisant.
Les trois quarts des actifs (77%) déclarent ne pas avoir d’idée précise des ressources financières dont ils disposeront lors de leur retraite. Ils estiment en moyenne à 60,5% de leurs derniers revenus le montant qu’ils percevront au titre du régime de retraite obligatoire. Là encore, l’inquiétude domine dans l’opinion puisque 58% des actifs jugent qu’ils ne pourront subvenir à leurs besoins lors de leur retraite et 69% que leur qualité de vie se détériora à cette période de leur vie.

 

Les actifs reconnaissent la nécessité de constituer une épargne personnelle en vue de leur
retraite


Dans ce cadre, le modèle hybride entre la retraite par répartition assurée par l’Etat et la retraite par capitalisation à travers une épargne retraite personnelle semble avoir gagné du terrain dans les consciences collectives puisque seuls 14% des actifs jugent la constitution d’une épargne exclusivement dédiée à la retraite comme étant secondaire. Trois personnes sur dix la jugent au contraire primordiale, en particulier les indépendants et les plus jeunes, manifestement plus enclins à compléter les revenus du régime de retraite obligatoire par une épargne personnelle.
44% des actifs Français épargnent actuellement pour leur retraite. Les hauts revenus sont toutefois plus nombreux que la moyenne à mettre de l’argent de côté, notamment grâce à leur capacité financière, à engager ce processus et à ouvrir des comptes bancaires rémunérés ou adhérer à un contrat d’assurance vie.
Les plus âgés apparaissent également plus engagés dans un dispositif d’épargne retraite. Seuls 22% des Français déclarent ne pas avoir l’intention d’épargner pour leur retraite.
Le manque d’argent constitue le principal frein au recours à des produits d’épargne retraite, cité par plus d’un actif sur deux (52%). Les actifs apparaissent également demandeurs de produits moins contraignants, notamment n’impliquant pas un blocage des fonds, mais aussi plus performants.
La mutuelle d’épargne apparaît comme l’acteur privilégié pour assurer la gestion et les conseils en matière d’épargne retraite. 64% des actifs accordent leur confiance à ces mutuelles, soit un score supérieur à celui des banques (57%) et des compagnies d’assurance (45%). Cette confiance demeure toutefois modérée, seuls 6% des actifs déclarant faire « très confiance » aux mutuelles d’épargne sur ce sujet.

 

La retraite perçue en premier lieu comme un temps de loisirs, même si près de la moitié des
actifs envisage d’exercer une activité salariée


Malgré toutes ces inquiétudes, la retraite demeure perçue comme un moment de vie privilégié, où les activités de loisirs dominent largement. Les activités culturelles et sportives, ainsi que le temps à consacrer à sa famille apparaissent comme les principales occupations que prévoient les actifs pour leur retraite. Le bénévolat et l’engagement associatif sont également assez largement envisagées, mais assez nettement en retrait par rapport aux voyages et aux loisirs.
Pour autant, les problèmes liés à la maladie et à la faiblesse de revenus demeurent bien présents à l’esprit des actifs lorsqu’ils pensent à leur retraite. La perte d’autonomie apparaît, dans une moindre mesure, comme une crainte forte.
Dans cette optique, et en cohérence avec les nombreuses inquiétudes relevées précédemment concernant les revenus, près de la moitié des actifs (48%) envisage de poursuivre une activité professionnelle rémunérée de manière épisodique ou à temps partiel durant sa retraite. Néanmoins, seule une minorité (17%) s’imagine contrainte à poursuivre une activité professionnelle rémunérée à temps plein.

 

 

Publi - info

C’est pourquoi La France Mutualiste se mobilise pour aider les Français à préparer sereinement leur avenir, en leur proposant de nouveaux produits et outils de conseils adaptés à leurs attentes avec :

-       un  tout nouveau livret d’épargne dédié à la préparation de la retraite, le « Livret RM », socialement responsable et dont l’épargne reste disponible,

-       le logiciel de conseil en ligne « Pro-Fil Epargne », gratuit et accessible à tous, 

-       le lancement de la « Charte Sagesse de l’Epargne Mutualiste ».

Plus d'infos sur www.la-france-mutualiste.fr/

 

 

*Enquête menée du 28 juin au 5 juillet 2010, auprès d’un échantillon de 1 004 personnes représentatives de la population active de 30 à 60 ans. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne.

Haut