jeu concours seniors

NEWSLETTER

Recevez gratuitement
notre newsletter !

Ne jouez pas avec votre vue !


Il est indispensable de surveillez sa vue tout au long de votre vie. Prendre soin de ses yeux, c’est aussi prévenir, retarder ou même éviter les maladies qui peuvent survenir avec l’âge. Petit tour d’horizon des affections qui entament sérieusement notre capital vue au fil des années.

 

Le glaucome 

Le glaucome est une maladie oculaire fréquente qui touche principalement les personnes âgées de plus de 45 ans. Il est dû à une montée de la pression à l’intérieur de l’œil entraînant une atteinte du nerf optique et du champ visuel. Cette maladie passe longtemps inaperçue car elle est le plus souvent non douloureuse et car elle ne se traduit pas par une gêne visuelle notable dans les phases initiales. Cependant, en l’absence de traitement, elle peut rendre aveugle. Il ne s’agit pas d’une maladie contagieuse. De nombreux traitements médicaux existent, sous forme de collyres essentiellement. En cas d’échecs de ceux-ci, il faut avoir recours au laser ou à la chirurgie. Dans l’immense majorité des cas, le glaucome est contrôlable, à condition d’être régulièrement suivi par son ophtalmologiste.
Il est conseillé de voir son médecin spécialiste tous les deux ans environ (à partir de 45 ans) pour un dépistage avec mesure systématique de la pression oculaire.

 

La presbytie

La presbytie est un phénomène habituel à partir de 45 ans. La distance de lecture habituelle étant de 30 à 40 cm, quand la presbytie débute, le sujet est d’abord obligé d’allonger les bras pour lire, de chercher un meilleur éclairage, puis de porter en permanence des lunettes. Plus la pupille est dilatée plus la presbytie se fait sentir; la presbytie apparaît souvent après des vacances quand la lumière est plus faible (pupille plus dilatée) alors que la lecture au soleil est facile du fait de la pupille resserrée. La presbytie peut entraîner une fatigue oculaire, des céphalées. La presbytie progresse jusqu'à 60 -65 ans puis se stabilise. Il est essentiel de porter des lunettes bien adaptées et de les changer aussi souvent que nécessaire.

 

La cataracte

La cataracte atteint plus d’une personne sur cinq à partir de 65 ans, plus d’une sur trois à partir de 75 ans et près de deux sur trois après 85 ans. Baisse de la vue, brouillard, éblouissement à la lumière vive... cette affection est due au développement d’opacités totales ou partielles sur le cristallin. Le cristallin est une lentille un peu comme un verre de lunettes, plus puissant et plus petit, en arrière de l’iris. Une des préventions de la cataracte est d’éviter les expositions trop longues au soleil et de porter des lunettes de qualité dès les premiers rayons de soleil. Aujourd'hui, la chirurgie est le seul traitement de la cataracte et elle permet une récupération visuelle quasi immédiate.

 

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

La DMLA se traduit par un vieillissement trop rapide de la macula, zone centrale de la rétine, qui assure la vision centrale : c’est sur elle que se forme l’image de l’objet que vous regardez.
La DMLA peut ainsi conduire à une perte de la vision centrale, tout en laissant habituellement intacte la vision périphérique. Il s’agit d’une maladie chronique et évolutive qui apparaît en général à partir de 65 ans mais qui peut également survenir dès l’âge de 50 ans, son diagnostic étant souvent fait 10 à 15 ans plus tard.  C’est pourquoi il est fortement recommandé de consulter très régulièrement son ophtalmologiste (minimum une fois par an). Un dépistage précoce s’impose pour permettre la mise en place d’un traitement adapté selon les formes de cette dégénérescence.

 


Pour en savoir plus

www.leglaucome.fr

www.cataracte.info

www.ophtalmologie.fr

www.dmlainfo.fr

Haut