jeu concours seniors

NEWSLETTER

Recevez gratuitement
notre newsletter !

Le zona : Maladie de vieillesse?

Le zona  est une maladie qui touche la peau. Elle est due au virus VZV, à la fois virus de la varicelle et du zona. Lors de la première infection ou primo-infection, le VZV provoque une varicelle. Ce virus est ensuite présent "en sommeil" dans l'organisme au niveau des cellules nerveuses. Lorsqu'il se réactive, il entraîne l'apparition d'un zona. Le zona peut se compliquer de douleurs rebelles et sa fréquence augmente avec l'âge après 50 ans. Il faut avoir contracté la varicelle pour développer dans un deuxième temps un zona.


Comment reconnaître un zona ?

 

 

 

 

 

 

 

Classiquement, le zona apparaît sur un côté du thorax, dans la moitié des cas. Une douleur, parfois vive à type de brûlure précède de 3 à 4 jours l'apparition de plaques rouges, sur lesquelles des vésicules vont pousser, formant des grappes. Après 2 à 3 jours ces vésicules se flétrissent et sont remplacées par une croûte qui tombe au bout d'une dizaine de jours. La douleur disparaît avec la guérison des lésions mais parfois, elle peut persister bien au-delà, voire des années, notamment chez la personne âgée.

Qui est le plus touché par le zona ?

Le zona est rare durant l'enfance. Il se voit plus fréquemment après l'âge de 50 ans avec un maximum après 75 ans. Les atteintes oculaires ou les douleurs persistantes du zona sont plus fréquentes à ces âges avancés.


Quelle est la particularité de la douleur du zona ?

La complication majeure du zona est la douleur persistant même après disparition des lésions cutanées: on parle de douleurs post-zostériennes. Ces douleurs intenses s'accompagnent souvent d'une diminution de la sensibilité au niveau même de la zone atteinte et leur fréquence augmente avec l'âge: 50 % des patients sont touchés à 50 ans, 70 % à 70 ans.

 

Quel soin local utiliser ?

Outre l'utilisation de pain ou savon dermatologique ne contenant pas d'antiseptique, aucun autre produit ne doit être appliqué. En revanche, des badigeons de solution antiseptique sont utilisés pour prévenir la surinfection.

 

Prenez des douches à l'eau tiède
Les douches et les bains n'augmentent pas la propagation des lésions. Pour éviter les démangeaisons, préférez des douches pas trop chaudes avec si possible un savon dermatologique non agressif. Séchez ensuite en tamponnant avec la serviette pour éviter de frotter les lésions et pensez à changer le linge tous les jours.

Pas de crème ou de gel localement
Évitez d'utiliser des pommades, des crèmes, des gels ou du talc car ils favorisent la macération et la surinfection bactérienne.

 

Pas d'éviction des personnes âgées en collectivité
Le zona est une réactivation au virus de la varicelle. Les risques de contamination sont moindres, il n'est donc pas nécessaire d'isoler une personne atteinte du zona, par exemple au sein d'une maison de retraite. En revanche, il faudra éviter tout contact avec un nouveau-né, une femme enceinte ou une personne immunodéprimée n'ayant pas eu la varicelle.

 

Supprimez les vêtements en laine ou synthétiques lors des poussées
Pour limiter les démangeaisons, évitez les vêtements en laine, en nylon ou en fibre synthétique, tant que la peau n'a pas repris son aspect normal. Préférez les vêtements en coton légers et non serrés.



Si la douleur persiste malgré le traitement, n'hésitez pas à consulter

La douleur peut persister ou s'intensifier même lorsque la peau redevient normale. Elle cède bien souvent aux antalgiques habituels mais, parfois, il est nécessaire de recourir à d'autres familles de médicaments pour calmer la douleur.

 

 www.afssaps.fr
www.has-sante.fr

Magazine Seniors Région - Parution Janvier 2013

 

Haut    

Get Adobe Flash player