jeu concours seniors

NEWSLETTER

Recevez gratuitement
notre newsletter !

L'oeil de Ste-Lucie et sa légende

Sainte Lucie est une sainte fortement estimée chez les chrétiens, plus particulièrement parmi les méditerranéens et surtout les corses qui lui vouent un culte particulier. Ainsi en Corse, plusieurs villages portent son nom : Santa Lucia de Talla, Santa Lucia di Mercurio, Sainte Lucie de Porto-vecchio ou encore Santa Lucia di Moriani. Ce culte navigue toutefois entre croyance et superstition, entre foi chrétienne et tradition païenne.

 

La légende

C'est au IVème siècle que naquit la légende, ou plutôt les légendes ! Sainte Lucie, vierge et martyre, jeune fille de Syracuse, accompagna sa mère qui souffrait d'une grave maladie sur la tombe de Sainte Agathe. A force de prières, elle obtint la guérison de sa mère. En remerciement, elle distribua tous ses biens aux pauvres, ce qui déplu fortement à son fiancé qui l'accusa d'être chrétienne et de violer les édits de Césars. Selon les légendes, soit elle s'arracha les yeux, les disposa sur un plat et les fit porter à son fiancé qui ne parvenait pas à oublier leur beauté (ce qui explique qu'on la représente portant d'une main la palme des martyres et de l'autre un plat où reposent ses yeux), soit elle s'arracha les yeux et les jeta à la mer pour ne pas être détournée de sa foi et éloigner les prétendants (ce qui donne le lien avec le fameux coquillage surnommé «||amp||#160;Œil de Sainte Lucie », que l’on trouve sur les rivages méditerranéens).  La Vierge Marie, devant tant d’abnégation dans la foi, aurait par la suite rendu la vue à Lucie, avec des yeux plus beaux encore. Patronne des aveugles, Sainte Lucie est invoquée pour soigner les maladies des yeux. Par analogie, l'Oeil de Sainte Lucie éloigne le mauvais œil, porte chance et bonheur, voire même favorise la prospérité lorsqu'il est rangé avec de l'argent.

 

 

L’Oeil de Sainte Lucie

On trouve sur les rives de la Méditerranée, particulièrement sur les plages de Corse, un petit galet rond et de taille généralement inférieure à 2 cm, qui a une face bombée et orangée d’un côté et une face plane avec une spirale rosée sur fond clair de l’autre.

Il s’agit en fait de l’opercule érodé d’un mollusque, le Turbo Rugueux de Méditerranée, de taille plus importante. Beaucoup le ramassent car il aurait l’avantage de porter chance à celui qui le trouve. L’Oeil de Sainte Lucie aurait également la faculté de préserver du mauvais oeil (l’ochju) celui qui le porte.  Mais on lui prête beaucoup plus de vertus financières que de bénéfices pour la vue… On peut en faire l’achat sur les marchés ou bien encore dans certains commerces, sous forme de bijoux ou de pendentifs.

.

Il ne faut pas confondre l’opercule du Turbo Rugueux avec l'opercule du Turbo lisse des mers chaudes qui bien souvent est proposé à sa place, avec la même appellation de surcroît, celle-ci n’étant pas protégée.
Du fait de leur ressemblance la confusion est facilement faite et entretenue.
La principale raison de cette utilisation vient de la rareté de l'Oeil de Sainte Lucie.
Par contre il est très facile de se procurer des opercules des mers chaudes.
Ceux-ci sont récoltés en abondance en Asie et ont une valeur marchande très faible. L’Oeil de Shiva d’Asie possède une face blanche avec spirale qui ressemble à celle de l'Oeil de Sainte Lucie et une face colorée qui peut être marron foncé à orange pâle, ou avec des nuances bleu foncé à vert. La face colorée est très arrondie et n'a pas la forme d'une oreille comme celui de Méditerranée.

 

Sources :

www.corsicanews.net - www.ochju.com - www.lespierresdecorse.com

 

Haut    

Get Adobe Flash player