jeu concours seniors

NEWSLETTER

Recevez gratuitement
notre newsletter !

Les clés d'un bon sommeil

L’insomnie

               

Un sommeil réparateur est indispensable à une bonne qualité de vie. Une insomnie peut avoir pour origine une cause banale (fatigue, surmenage, dîner trop copieux, une trop forte consommation d’alcool, stress, douleurs, fièvre, bruit, sensation de chaleur ou de froid, altitude…) mais aussi parfois être le signe d’une maladie comme une dépression, une maladie mentale (type schizophrénie), une apnée du sommeil, un syndrome des jambes sans repos, etc.

Les trois causes majeures de l’insomnie sont représentées par l’anxiété avec une difficulté à s’endormir, la dépression (le patient se réveille au cours de la nuit ou au « petit matin » et ne peut plus se rendormir) et une mauvaise «hygiène du sommeil » due à un mode de vie extrêmement « désorganisé ».

 

Les symptômes de l’insomnie

L’insomnie se caractérise d’abord par « l’impression » d’avoir mal dormi. Baisse des performances individuelles, difficultés à se concentrer et accès de somnolence sont les conséquences habituelles d’un sommeil non satisfaisant. Un traitement doit-être instauré si l’insomnie a des répercussions négatives lors de la journée, que le médecin peut évaluer à l’aide de questionnaires. Selon leur durée, on distingue trois types d’insomnie, caractérisés par l’ancienneté des symptômes : l’insomnie transitoire  (un à trois jours), l’insomnie de courte durée  (moins de trois semaines) et l’insomnie de longue durée, ou chronique,  qui dure plus de trois semaines et qui nécessite une consultation médicale.

 

Quels sont les traitements ?

Un traitement efficace exige d’identifier la ou les causes de l’insomnie. Il existe quatre grandes catégories de traitements efficaces dans l’insomnie. A savoir le traitement d’une cause identifiée (douleur, fièvre, angoisse, dépression..), la mise en œuvre de « mesures d’hygiène du sommeil », les thérapies non médicamenteuses (techniques de relaxation, de réduction du temps passé au lit, psychothérapies ...) et les somnifères. Plusieurs catégories de médicaments peuvent être très utiles pour lutter contre l’insomnie et sa durée : le médecin pourra prescrire par exemple un anxiolytique-tranquillisant, un antidépresseur ou un hypnotique en fonction du cas à traiter.

 

Quelques règles simples pour mieux dormir

Il est conseillé de ne se coucher que lorsque l’on ressent le besoin de dormir et de respecter son rythme personnel de sommeil. Il faut essayer de se coucher à des horaires réguliers et de veiller à ce que la température de la chambre entre 18 et 20°C. Il faut aussi savoir résister à la tentation de faire « une grasse matinée » en espérant récupérer d’une mauvaise nuit. En cas de réveil prolongé durant la nuit, ne pas rester au lit, mais au contraire se lever et avoir une activité (lire un livre, boire un verre d’eau, etc.) : l’envie de dormir va revenir au bout d’un moment. Enfin, supprimer la sieste et éviter d’avoir une activité sportive en fin de journée ou de prendre des excitants le soir.

 

Plus d’infos :

Association sommeil et santé - Tél : 01 46 32 50 04 – www.sommeilsante.asso.fr

Réseau Morphée : http://www.reseau-morphee.org

 

 

Haut    

Get Adobe Flash player