jeu concours seniors

NEWSLETTER

Recevez gratuitement
notre newsletter !

Les pèlerinages des Saintes Maries de la Mer

Photo © Gilles Martin-Raget

 

Depuis le XIIème siècle, les Saintes Maries sont un lieu de pèlerinages. Les reliques des Saintes
découvertes en 1448 lors de fouilles ordonnées par le Roi René sont particulièrement vénérées durant eux pèlerinages.

Le plus connu a lieu immuablement les 24 et 25 mai de chaque année avec la participation des gitans. La journée du 25 est consacrée aux Saintes du village, Marie Jacobé et Marie Salomé, menées en procession à la mer. Portées par les gitans, entourées de la foule des fidèles, des arlésiennes et des gardians en costume traditionnel et des pèlerins du monde entier, elles sont bénies par l’Evêque. Pendant ces deux jours, offices et prières se succèdent dans l’église.

Le deuxième pèlerinage a lieu le dimanche le plus proche du 22 octobre. Pèlerinage des gens du pays, il devient de plus en plus fréquenté. Le samedi soir, l’Evocation de l’Arrivée des Saintes, un sons et lumières sur la plage, gratuit, attire la foule des fidèles et des spectateurs de la région.

 

Le pèlerinage des gitans

Roms, Manouches, Tsiganes et Gitans arrivent des quatre coins d’Europe et même d’autres continents pour vénérer leur Sainte, Sara la Noire. Ils s’installent dans les rues, sur les places, au bord de la mer. Pendant huit à dix jours, ils sont ici chez eux. Le pèlerinage est aussi l’occasion de retrouvailles et la plupart des enfants sont baptisés dans l’église des Saintes. A la suite de la descente des
châsses le 24 mai, la statue de Sara est portée par les gitans jusqu’à la mer pour symboliser l’attente et l’accueil des Saintes Maries par Sara, patronne des gitans.
La procession revient alors à l’église dans la joie des acclamations, des instruments de musique et du carillon des cloches de l’église.

La statue de Sara se trouve dans la crypte de l’église, à droite de l’autel, revêtue de robes multicolores et de bijoux.

 

Les légendes et les croyances

Victimes de persécutions en Palestine, les Saintes furent arrêtées, embarquées sur un navire puis abandonnées sur une embarcation sans voile ni rame. Guidées par la providence, elles abordèrent le rivage provençal. Marie Jacobé et Marie Salomé, proches de Jésus et Marie, auraient débarqué en ce lieu, accompagnées de Lazare, Marie Madeleine, Marthe, Maximin… Tandis que les disciples partaient évangéliser au loin, les Saintes, femmes d’âge puisque mères d’apôtres, demeuraient sur ce rivage qui porte leur nom.


En ce qui concerne Sara la Noire une question demeure:
Sara était-elle leur servante ou les a-t-elle accueillies sur le rivage ? La réponse reste toujours inconnue...

 

 

 


Photo © Gilles Martin-Raget
Sources et photos : Office de Tourisme des Saintes Maries de la Mer

Haut    

Get Adobe Flash player