jeu concours seniors

NEWSLETTER

Recevez gratuitement
notre newsletter !

La chiropraxie

Photo© Nikki Zalewski-Fotolia.com

Médecine manuelle de référence pour les soins du dos et des articulations, la chiropraxie a pour objet la détection, le traitement et la prévention des dysfonctionnements du squelette et de ses conséquences, notamment au niveau de la colonne vertébrale et des membres. Ces dysfonctionnements se traduisent notamment par des douleurs ou une limitation du mouvement.


La chiropraxie se fonde sur une conception globale du fonctionnement de l’organisme et des relations existant entre la colonne vertébrale, le système nerveux et certains troubles de la santé. Elle prend ainsi en compte les facultés de récupération du corps humain. Elle repose principalement sur les actes de manipulation vertébrale, de manoeuvre d’ajustement vertébral et de mobilisation
des articulations. La chiropraxie est donc une réponse naturelle, non-médicamenteuse, préventive autant que curative. La chiropraxie est reconnue par le code de la santé publique qui réserve le titre de chiropracteur aux professionnels justifiant d’un diplôme agréé par le ministère de la santé.

 

La chiropraxie, une efficacité prouvée sur les problèmes de dos… et bien plus


La chiropraxie est préconisée dans le traitement et la prévention de nombreux troubles fonctionnels ou pathologiques de l’appareil locomoteur qui se traduisent notamment par des contractures, des douleurs ou une limitation du mouvement. Les effets thérapeutiques de la chiropraxie sont validés scientifiquement pour les indication suivantes :

  •   Cervicalgies mécaniques
  •   Lombalgies mécaniques (douleurs dans le bas du dos)
  •   Sciatiques (faces arrières des cuisses) et cruralgies (faces avant des cuisses)
  •   Lumbagos (blocages aigus des vertèbres lombaires)
  •   Torticolis musculaires ou vertébraux
  •   Dorsalgies musculaires et mécaniques (douleurs entre les omoplates)
  •   Dysfonctionnement du bassin (syndromes douloureux des sacro-iliaques)
  •   Névralgies Intercostales et cervico-brachiales (douleurs cervicales irradiant dans un bras)
  •   Douleurs en relation avec des troubles de statiques rachidiennes ou scolioses
  •   Douleurs projetées (douleurs pseudo viscérales par irradiations de souffrances rachidiennes)
  •   Certaines douleurs du coccyx
  •   Céphalées (maux de tête) d’origine cervicale
  •   Douleurs projetées de la face d’origine cervicale
  •   Vertiges (en particulier dans les suites de coup du lapin)
  •  Syndromes douloureux de l’articulation temporomandibulaire (mâchoire)

Elle soulage également les affections des articulations :

  • Épaule ou omoplate douloureuse
  • Épicondylite du joueur de tennis (tennis elbow)
  • Épitrochléite du golfeur (golfer’s elbow)
  • Tendinites
  • Genoux douloureux
  • Syndromes du canal carpien (poignets)
  • Douleurs aux talons ou des chevilles

 


Une efficacité rapportée par les patients sur de nombreux troubles viscéraux


L’amélioration de troubles fonctionnels viscéraux après prise en charge chiropratique est rapportée de manière empirique par de nombreux cliniciens et patients (par exemple une modification du transit intestinal, une sensation d’amélioration respiratoire, une modification du cycle menstruel, une amélioration des coliques infantiles, etc.).


Néanmoins ces améliorations ne sont pas systématiques et ne reflètent pas l’état actuel des connaissances scientifiques.


La chiropraxie, des techniques douces et non-invasives

  

  Les manipulations vertébrales


La manipulation est une manoeuvre unique, brève et sèche exercée au niveau d’une articulation afin de lui permettre de retrouver sa mobilité. Elle a pour but l’amélioration de la fonction et/ou la diminution de la douleur ressentie

 

  La mobilisation des articulations


La mobilisation est un mouvement lent et de grande amplitude, appliqué par le praticien sur une articulation, dans les limites de son jeu habituel. Elle peut être réalisée de façon oscillante : il s’agit alors de faire travailler l’articulation dans un mouvement répétitif de glissement ou de rotation d’amplitude variable. Elle peut aussi consister en le maintien de l’articulation au maximum
de son jeu habituel. La mobilisation vise un gain d’amplitude articulaire et/ou un étirement des tissus mous (muscles et tendons, notamment).

 

  Les exercices


A visée préventive ou curative, les exercices thérapeutiques proposés par les chiropracteurs à leurs patients occupent une place de choix dans l’arsenal thérapeutique.
Leur efficacité dans la prise en charge des douleurs vertébrales les plus communes est établie. Ils produisent des effets antalgiques et préviennent la récidive de l’épisode
douloureux.
 

  Les agents physiques : ultrasons et thermothérapie


Pour préparer la manipulation ou en accroître les effets bénéfiques, les chiropracteurs peuvent recourir aux techniques de physiothérapie, et notamment à l’application de chaud, de froid ou d’ultrasons sur les zones douloureuses.
 

  Les conseils posturaux et d’hygiène de vie


Conformément à leur approche globale de la santé des individus, les chiropracteurs attachent une importance toute particulière à la connaissance et à la prise en compte des facteurs psycho-sociaux et environnementaux, tels le stress ou la profession, par exemple. Certains de ces facteurs sont en effet de nature à favoriser le développement d’affections de l’appareil locomoteur.


Une connaissance fine de leurs patients et de leur environnement permet ainsi aux chiropracteurs de leur dispenser des conseils d’hygiène de vie ainsi que des conseils posturaux (à adopter dans le cadre de leurs activités professionnelles et de loisirs ou lors de leur sommeil). L’observance de ces conseils accroît les bienfaits des soins prodigués et à prévient la récidive


Comment choisir un chiropracteur ?


Depuis 2013, les chiropracteurs sont enregistrés auprès des agences régionales de santé. Après vérification de leur diplôme, ces dernières leur remettent un numéro d’enregistrement dit numéro ADELI.
 

Pour vous assurer qu’un chiropracteur dispose de son numéro ADELI, vous pouvez vous rapprocher de l’Agence régionale de santé de votre territoire ou consulter l’annuaire de l’Association française de chiropraxie dont tous les membres ont vu leur diplôme validé.


Qui peut consulter un chiropracteur ?


La chiropraxie est indiquée pour tous, sans distinction d’âge. Cependant, certaines périodes de la vie, certains métiers ou certains sports sont plus propices à une «surutilisation » des articulations, muscles ou tendons comme à l’adoption de gestes et postures inadaptés.
Pour cette raison, la chiropraxie est particulièrement recommandée aux enfants, aux femmes enceintes, aux personnes âgées et aux sportifs.


Comment se déroule la consultation ?


Une consultation chiropratique se déroule en trois étapes :

■   Détecter : le chiropracteur commence par vous interroger sur votre santé, vos antécédents médicaux et sur les raisons de votre consultation. Il s’intéresse également à ce qui, dans vos conditions de vie et de travail, peut favoriser l’émergence de troubles. Il effectue ensuite un examen physique et peut, autant que de besoin, solliciter des examens complémentaires, radiologiques notamment. Sur cette base, le chiropracteur définit son plan de traitement et vous indique le nombre de consultations qu’il juge nécessaire à l’amélioration de votre état.


■   Corriger :  le chiropracteur intervient manuellement et réalise des actes de manipulation de la colonne vertébrale et des articulations (dits ajustements chiropratiques). Le chiropracteur intervient également sur les tissus mous (muscles, tendons et ligaments). Il peut aussi avoir
recours à des tables et appareils spécialisés.

■   Prévenir :  le chiropracteur peut également vous donner des conseils en termes de postures, de nutrition ou d’hygiène de vie de nature à renforcer l’efficacité du traitement.


Ressent-on des effets secondaires ?


La majorité des patients ressentent un soulagement immédiat à l’issue du traitement. Toutefois, il peut arriver que certains ressentent des courbatures ou une douleur légère, semblables à celles ressenties après un entraînement sportif. 10 % des patients témoignent de maux de tête post-manipulation. Ces réactions bénignes disparaissent spontanément en 24 à 48 heures.

Combien coûte la consultation ?


En fonction des chiropracteurs, de leur expérience et de leur lieu d’exercice, les honoraires des consultations s’élèvent de 35€ en province à 70€ en moyenne à Paris. Les contrats de complémentaires santé incluant une prise en charge de la chiropraxie sont de plus en plus fréquents. Plus de 360 compagnies proposent à leurs clients des contrats intégrant la prise en charge totale ou partielle des soins chiropratiques. En fonction des contrats, les remboursements s’étalonnent de 15€ par séance pour deux consultations annuelles à près de 100% des honoraires avec un montant maximal sur l’année. Le remboursement des soins chiropratiques pour les patients ne s’opèrent qu’en fonction des termes du contrat signé, entre le patient et sa complémentaire santé (mutuelle) concernée. Le chiropracteur n’intervient en rien dans la signature de ces contrats.


La chiropraxie pour les seniors : vieillir en bonne santé


Avec l’âge, les os s’usent, les articulations perdent de eur souplesse, les muscles fondent. Cumulés, ces phénomènes affectent progressivement la mobilité de chacun. Or nous vivons de plus en plus vieux. Il est donc essentiel de favoriser sa santé.


Quand consulter le chiropracteur ?

Perte de souplesse, dégénérescence articulaire, ankylose ou impotence fonctionnelle, attitude voûtée, raideur des cervicales ou des lombaires, lumbago, sciatique, douleurs intercostales, céphalées, tendinites, vertiges, etc. La chiropraxie peut remédier aux affections les plus répandues de la colonne vertébrale et des articulations, ainsi qu’aux conséquences de ces affections.


Qu’attendre de la chiropraxie quand on est âgé ?


Face au vieillissement, la chiropraxie apporte des réponses préventives et curatives spécifiques. En s’appuyant sur votre historique de santé, sur l’imagerie médicale et sur une évaluation complète de vos fonctions locomotrices, le chiropracteur développe un plan de traitement adapté à votre degré d’ostéoporose ou d’arthrose, le cas échéant. Le traitement chiropratique vise à restaurer la mobilité articulaire et à réduire la douleur améliorant ainsi significativement votre qualité de vie.


Association Française de Chiropraxie,
76, Avenue des Champs Elysées - 75008 Paris
www.chiropratique.org

Haut    

Get Adobe Flash player