Accueil Bien-Être Arrêter de fumer, ça vaut la peine !

Arrêter de fumer, ça vaut la peine !

557

Santé, argent, grossesse, bien-être… chaque fumeur a une bonne motivation pour s’arrêter de fumer. Adieu à la mauvaise haleine, à l’odeur persistante de tabac froid sur les vêtements, aux doigts jaunis par le tabac, aux rhino-pharyngites chroniques et à l’esclavage de la dépendance ! Cinq raisons principales peuvent vous aider à redevenir non-fumeur, car rappelez-vous, vous n’avez pas toujours été fumeur …

Le bénéfice pour la santé

C’est l’une des deux premières raisons de sevrage tabagique. La notion de santé fait intervenir trois dimensions, susceptibles de créer une réelle motivation à l’arrêt : la connaissance des méfaits du tabac, les désagréments vécus quotidiennement et la peur des conséquences (cardiovasculaires notamment). Toutefois, le risque majeur, s’il constitue un fait avéré pour la plus grande partie de la population, demeure lointain et affecté d’une forte dimension probabiliste. Enfin, parce qu’il n’est pas possible de vivre continuellement avec le risque, les personnes ont tendance à l’occulter fortement.

L’esthétique et le bien-être

Cette dimension reste plus spécifique aux femmes mais est non exclusive. Les hommes deviennent eux aussi sensibles à l’impact du tabac sur leur physique. Ces dimensions vont du simple souci esthétisant aux signaux d’alerte. Les signes visibles sur la peau du visage, des mains, des doigts, s’ils sont disgracieux, sont aussi perçus comme des manifestations tangibles de la dégradation du corps occasionnée par le tabagisme, et rappellent à ce titre les menaces graves connues pour la santé.

La sortie de la dépendance

Chez la plupart des fumeurs, la dépendance est vécue comme une perte de liberté : obsession de l’approvisionnement, stress du manque lors de longs trajets… Elle stigmatise l’absence ou les limites de leur volonté, ce qui peut devenir un motif d’arrêt en soi. Les anciens fumeurs y voient quant à eux, a posteriori, l’un des principaux bénéfices de l’arrêt, mais aussi une motivation extrêmement forte permettant d’éviter la rechute. La notion de dépendance motive donc tout à la fois l’arrêt et son ancrage dans la durée.

Le respect de soi (à la fois physiquement et moralement) et le respect des autres

Plus de 45% des fumeurs ayant arrêté de fumer mentionnent l’entourage comme motivation à l’arrêt. La sphère affective est une puissante motivation d’arrêt. Un fumeur peut arrêter la cigarette par crainte de mettre en danger la santé des autres via le tabagisme passif ou par peur d’influencer ses proches à essayer la cigarette. Mais outre la santé, le fumeur peut aussi vouloir éviter de susciter des remarques des enfants ou du conjoint à propos de l’odeur de tabac froid ou des doigts ou dents tachés, etc. De plus, non seulement le fumeur est satisfait de ne plus s’infliger les désagréments ou méfaits du tabac, mais de surcroît, il a le sentiment d’une réussite personnelle majeure, tant le sevrage paraît initialement un défi difficile à réaliser.

Les raisons financières

L’argument de faire des économies comme raison d’arrêter de fumer est fréquemment mentionné par les fumeurs. Au-delà de la problématique économique, c’est un sentiment général d’absurdité de la situation (montant de la dépense en comparaison de ce qui pourrait être privilégié) qui domine.

Se faire aider dans la démarche

Les moyens de retrouver une vie sans tabac dépendent de chaque fumeur, de sa forme de tabagisme, de son degré de dépendance, de son état de santé et de sa personnalité. Le médecin traitant reste le premier référant en matière d’arrêt du tabac mais il existe également un soutien mis en place par l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (Inpes), Tabac info service, un dispositif d’information et d’aide adapté à tous les profils de fumeurs : rendez-vous téléphonique avec des tabacologues, informations en ligne répondant à toutes les questions autour du tabac et du sevrage, service de coaching par mail… Si tous les fumeurs ont une raison différente pour se motiver à arrêter de fumer, l’Inpes propose une solution adaptée à chacun pour optimiser la réussite du sevrage tabagique.

Le site Internet : tabac-info-service.fr

Outre des informations sur le tabac, ses méfaits, les solutions pour arrêter, le site www.tabac-info-service.fr contient des outils et exercices interactifs spécifiquement développés par une équipe d’experts en tabacologie : grâce à eux, l’internaute peut faire le point pas à pas sur sa dépendance, ses freins à l’arrêt, ses motivations, etc. Tabac-info-service.fr propose un coaching interactif par mail, auquel l’internaute peut s’inscrire pour recevoir des e-mails personnalisés de soutien, de conseils, d’exercices (relaxation pour gérer les envies de cigarette, changement de comportement ou d’habitude, test de motivation,…) qui l’accompagnent dans sa démarche d’arrêt.

La ligne téléphonique : 39 89

L’aide à l’arrêt du tabac par téléphone figure en outre parmi les interventions recommandées entre autre par l’Organisation mondiale de la santé. La ligne téléphonique 39 89 est accessible du lundi au samedi de 8 heures à 20 heures (0,15 euro/min depuis un poste fixe, hors surcoût éventuel de l’opérateur). Un premier niveau d’accueil est assuré par une équipe de téléconseillers. Ceux-ci fournissent des réponses à des questions simples sur le tabagisme, envoient de la documentation, proposent des rendez-vous avec le second niveau d’accueil constitué d’une équipe de tabacologues. Ces derniers proposent un accompagnement personnalisé au sevrage tabagique, de la prise de décision à la prévention de la rechute et permettent un suivi sur plusieurs entretiens. Ce suivi peut être complété par des conseils nutritionnels. Ce service est gratuit pour l’appelant.

Sources : « On a tous une bonne raison d’arrêter de fumer. Quelle que soit la vôtre, il existe une solution. Appelez Tabac info service. » INPES –
Communiqué Mai 2012