Accueil Psycho Dénutrition des personnes âgées 

Dénutrition des personnes âgées 

130

La dénutrition touche particulièrement les personnes âgées. Avec l’âge, l’appétit diminue alors que les besoins nutritionnels sont aussi importants. La dénutrition peut s’installer, affaiblissant l’organisme et favorisant la perte d’autonomie. Éléments d’information pour la repérer et prévenir son apparition.

La dénutrition : qu’est-ce que c’est ?

La dénutrition survient lorsque les apports alimentaires sont insuffisants à couvrir les besoins nutritionnels. 

Qui est concerné ?

La dénutrition touche :

  • les adolescents et jeunes adultes souffrant d’anorexie ;
  • les personnes souffrant de pathologies sévères (cancer…), y compris les enfants ;
  • les personnes âgées.

Pour en savoir plus sur la dénutrition, consultez les explications du Pr. Fontaine, médecin au CHU de Grenoble, en vidéo et le dossier La dénutrition, c’est quoi ? sur le site du collectif de lutte contre la dénutrition.

Pourquoi la dénutrition concerne-t-elle particulièrement les personnes âgées ?

Des besoins nutritionnels toujours importants 

Avec l’âge, le corps change, les besoins nutritionnels aussi. Contrairement à ce que l’on peut penser, les besoins nutritionnels des personnes âgées ne diffèrent pas de ceux des adultes.

En revanche, les besoins en protéines sont plus importants en raison de la diminution des réserves nutritionnelles, amoindries par la fonte musculaire due à l’âge.

Des besoins pas toujours satisfaits

Ces besoins nutritionnels toujours importants ne sont pas toujours satisfaits chez les personnes âgées.

Différentes raisons peuvent l’expliquer :

  • La perte d’appétit : une personne âgée perd souvent l’appétit naturellement. Avec le vieillissement, le goût et l’odorat peuvent s’altérer, une digestion plus lente donne une impression prolongée de satiété…
  • Un isolement social, le manque d’aide pour l’organisation des courses et la préparation des repas.
  • Une maladie, notamment la maladie d’Alzheimer ou apparentée, entraînant des troubles cognitifs qui rendent difficile la préparation et la consommation des repas
  • La prise de plusieurs médicaments (polymédication) qui peut altérer le goût et couper l’appétit.
  • Des difficultés financières qui ont un impact sur la qualité des repas. 
  • Des problèmes bucco-dentaires qui rendent difficile la mastication, ce qui peut entraîner des carences.

Quelles sont les conséquences de la dénutrition chez les personnes âgées ?

La dénutrition a pour conséquence un affaiblissement global du corps et un déficit immunitaire avec :

  • Un risque d’infection plus élevé, notamment le risque d’infection nosocomiale est beaucoup plus élevé pour les personnes hospitalisées souffrant de dénutrition.
  • Une altération des différentes fonctions physiologiques essentielles : musculaire, immunitaire, cicatrisation.
  • Une fonte de la masse musculaire. Les muscles ne sont pas suffisamment alimentés en nutriments protéino-énergétiques et s’affaiblissent. Un état de faiblesse physique générale apparaît, ce qui conduit à des troubles de l’équilibre et dans certains cas à des chutes.

Cet état de faiblesse peut conduire rapidement à une situation de perte d’autonomie pour les gestes de la vie quotidienne. Cette perte d’autonomie est elle-même à l’origine de chutes, d’une altération de la qualité de vie et une situation qui aggrave la dénutrition déjà présente. C’est un cercle vicieux qui s’installe.

Comment repérer la dénutrition ?

C’est au début de l’installation de la dénutrition, lors des premiers kilos perdus, qu’il est le plus facile d’inverser la tendance.

Le premier indicateur de la dénutrition est la perte de poids.

Des signes doivent alerter :

  • des vêtements qui flottent ou une alliance qui ne tient plus au doigt ;
  • une perte récente de 3 kg ou plus.

Il est ainsi conseillé de se peser régulièrement afin de détecter une perte ou une prise anormale de poids. Le poids ne doit pas varier de plus de 2 à 3 kilogrammes par rapport au poids habituel.

En cas de perte de poids anormale, il convient de prendre rendez-vous avec son médecin traitant.

Pour en savoir plus sur le repérage de la dénutrition, consultez les explications du Pr. Dechelotte, Président de la SFNCM (Société Francophone Nutrition Clinique et Métabolisme), en vidéo.

Comment prévenir la dénutrition ?

Plusieurs actions peuvent permettre de prévenir la dénutrition chez les personnes âgées.

  • Rendre les moments des repas plus agréables : prendre le temps de décorer la table, sortir les plats des barquettes s’ils ont été livrés pour les rendre plus attrayants…
  • Rehausser le goût des plats avec des épices, aromates, condiments…
  • Organiser des livraisons de repas à domicile afin de garantir la prise de repas répondant aux besoins nutritionnels des personnes âgées.
  • Augmenter la fréquence des prises alimentaires.
  • Enrichir l’alimentation avec des produits de base : lait concentré entier, beurre fondu, crème fraîche, pâtes, semoule… On peut également ajouter des compléments alimentaires (crèmes dessert, boissons lactées et jus de fruits enrichis…).

Source : https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/