Accueil Bien-Être La cure détoxifiante

La cure détoxifiante

199

Votre moral est en berne, vous tombez malade plus souvent que de coutume, votre teint est brouillé, vos cheveux ternes, vos cernes marquées, votre sommeil est perturbé, les maux de tête sont quasi quotidiens ? Il est alors fort à parier que votre corps n’arrive plus à remplir sa fonction d’élimination et croule sous le poids des toxines. La solution ? Suivez-moi pour une petite cure détox !

Le principe

En médecine chinoise, le mois de novembre est considéré comme le creux de l‘hiver : les nuits sont plus longues, la luminosité est basse, cela semble la période la plus propice pour purifier son organisme en lui offrant un break. Comme le moteur d’une voiture, l’organisme s’encrasse. Il accumule des déchets qui, à la longue, perturbent son fonctionnement. Ces toxines ont deux origines : interne, l’organisme fabriquant lui-même des déchets ; externe, liée à l’environnement (pollution, tabac, alcool, médicaments, additifs…). En principe, le corps évacue ces déchets. Mais il peut arriver que leur accumulation soit trop importante et qu’il ne puisse y faire face. Les cures détox sont destinées à le purifier afin de lui insuffler une nouvelle énergie. Elles peuvent donc être vraiment utile à condition de suivre des règles non négociables. Suivez le guide !

Mode d’emploi

Il n’existe pas une mais plusieurs cures détox (axée sur les fruits, végétarienne, à base de bouillon de légumes ou de citron). La seule que je ne vous conseillerez pas et en tout cas jamais sans avis médical est le jeûne total. Concernant les autres, choisissez en fonction de vos goûts et envies mais il vous faudra malgré tout suivre les commandements qui suivent (que je vous rappelle non négociables ! ).

On ne se lance dans une cure détox que lorsqu’on cumule différents symptômes typiques (fatigue installée, maux de tête, moral bas, teint brouillé et cernes marquées…). Cette méthode n’est pas préventive, juste curative.

■ On ne plaisante pas avec la durée : fuyez tous ceux qui vous raconteront qu’une cure détox doit durer une semaine ou un mois, c’est faux ! Pour ne pas épuiser votre organisme plus qu’il ne l’est déjà, une cure détox dure trois jours, quitte à la reproduire une deuxième fois dans l’hiver.

■ Le repos et la relaxation aident à la réussite de votre cure détox. Votre agenda est rempli d’activités les jours prochains ? Repoussez votre cure détox ! De toutes façons, vous risquez d’être fatigué, voire de souffrir de certains troubles (maux de tête, étourdissements…) durant les deux premiers jours : il est donc préférable de la pratiquer pendant vos jours de repos.

■ L’air de la campagne et de la mer stimule les échanges dans l’organisme : prévoyez une petite balade pour renforcer les bienfaits de la cure détoxifiante.

■ Limitez ou supprimez certaines substances : sucres raffinés, graisses, tabac, alcool, café, produits animaux, plats préparés du commerce. Et si vous avez réussi à vous passer de la cigarette pendant trois jours, réfléchissez : si c’était le moment
d’arrêter ? Car oui, la cure détox purifie l’organisme mais elle nous aide parfois aussi à nous débarrasser de nos mauvaises habitudes…

■ Privilégiez le naturel : au moins 1,5 litres d’eau par jour, des aliments bio, des herbes aromatiques, des fruits et légumes (concombre, céleri, asperge, agrumes et fruits rouges seront ceux à privilégier), pourquoi pas des algues (séchées en paillettes ou fraîches en barquettes) et du thé à volonté, vert de préférence.

■ L’apport énergétique doit être forcement inférieur à votre ration alimentaire habituelle. Vous êtes adepte des régimes très basse calorie ? Fuyez la cure détox car réduire encore votre apport énergétique entraînerait beaucoup trop d’effets secondaires très indésirables.

■ La sudation permet l’élimination encore plus rapide des toxines : sauna, hammam et tisanes sudorifiques (fleurs de sureau, salsepareille) seront donc des alliés de force. Pensez aussi à vous offrir un drainage lymphatique : ce massage améliore la circulation de la lymphe qui ramasse les déchets cellulaires et les évacue, via le système sanguin.

■ Mettez-vous aux plantes ! En gélules ou en infusions : l’orthosiphon, la piloselle et les queues de cerise sont diurétiques, le charbon attire les toxines du tube digestif et les évacue par la voie intestinale, la menthe poivrée facilite le travail du foie, la mauve et la bourdaine stimulent le transit.

Si vous suivez ce mode d’emploi, vous pourrez profiter pleinement de votre cure. Un bémol cependant : vous assisterez peut être à un amaigrissement à la fin de vos trois jours. Ne vous réjouissez pas trop vite, cette perte de poids n’étant en aucun cas la finalité d’une cure détox, elle ne sera donc que transitoire et de très courte durée. A moins bien sûr que dans la continuité de vos bonnes résolutions, vous décidiez de modifier votre alimentation vers un programme plus équilibré ?

 

Stephanie Ealet Diététicienne D.E Tél : 06 47 47 34 67