Accueil High Tech Technologie et progrès au service des seniors

Technologie et progrès au service des seniors

236

Depuis plusieurs années les nouvelles technologies et la gérontologie s’associent pour permettre aux personnes âgées de s’adapter à notre société de plus en plus informatisée et les aider à maintenir leur autonomie pour rester dans leur domicile le plus longtemps possible. Ces « gérontechnologies » sont susceptibles d’être employées pour des personnes au-delà de 60 ans, pour soutenir leurs actions quotidiennes tout en améliorant la qualité de leur vie affective et intellectuelle : communiquer, se divertir, alerter, être mobile, se localiser, faire de l’exercice, sécuriser son environnement, voir, entendre, suivre sa santé, travailler sa mémoire, gérer les services à domicile…

La domotique

C’est la gérontechnologie la plus connue et la plus utilisée de nos jours. Il n’est pas nécessaire d’avoir dépassé la soixantaine pour bénéficier de systèmes automatiques de pilotage à distance des équipements électroménagers, des volets des fenêtres, des portes ou de l’éclairage. Néanmoins, il existe des solutions de domotique spécifiquement conçues pour les personnes âgées : des solutions simples comme les adaptateurs de robinet ou les distributeurs de savon à infrarouge, des solutions plus spécifiques comme le fauteuil qui permet de monter les escaliers ou les douches et baignoires qui s’adaptent au vieillissement, ou encore des solutions de prévention des chutes.

En effet, les systèmes automatiques à domicile permettent d’informer rapidement le senior d’un éventuel danger mais également de prévenir les proches si un
souci survient chez la personne âgée : en cas de maintien d’un membre âgé de votre famille à domicile, vous pourrez ainsi être alerté directement dès qu’un événement inattendu survient. Vous pourrez même visualiser les différentes pièces de la maison depuis votre propre ordinateur ou depuis votre téléphone portable et réagir très rapidement.

En cas de chute, une maison intelligente pourra aussi prévenir les secours. Sans rentrer dans l’excès de technologies, de nombreuses personnes seules et isolées peuvent disposer d’outils assimilables à de simples téléphones portables qui leur permettent de joindre des accompagnants à tout moment du jour ou de la nuit. La domotique pour les seniors n’est pas réservée aux situations d’handicap. L’automatisation d’une maison est un confort souvent coûteux, mais accessible à tous ceux qui le souhaitent. Les technologies se démocratisent et deviennent de plus en plus abordables.

La domotique arrive même au sein des structures d’accueil temporaire ou d’hébergement, de plus en plus équipée avec la domotique et la téléassistance.

La géolocalisation et la téléassistance

La technologie a fait beaucoup de progrès dans ces domaines. Désormais, au moyen d’appareils spécialisés, il est possible de maîtriser les déplacements d’une personne atteinte d’Alzheimer. En paramétrant le bracelet ou la ceinture qu’elle porte, vous pouvez être avertis par un téléopérateur si votre proche sort du périmètre que vous avez défini ou bien s’il entre dans un périmètre que vous avez signalé comme dangereux.

Parallèlement, il existe également, sur le même principe que la géolocalisation, des systèmes de téléassistance, accompagnants à tout moment du jour ou de la nuit. La domotique pour les seniors n’est pas réservée aux situations d’handicap. L’automatisation d’une maison est un confort souvent coûteux, mais accessible à tous ceux qui le souhaitent. Les technologies se démocratisent et deviennent de plus en plus abordables. La domotique arrive même au sein des structures d’accueil temporaire ou d’hébergement, de plus en plus équipée avec la domotique et la téléassistance.

La géolocalisation et la téléassistance

La technologie a fait beaucoup de progrès dans ces domaines. Désormais, au moyen d’appareils spécialisés, il est possible de maîtriser les déplacements d’une personne atteinte d’Alzheimer. En paramétrant le bracelet ou la ceinture qu’elle porte, vous pouvez être avertis par un téléopérateur si votre proche sort du périmètre que vous avez défini ou bien s’il entre dans un périmètre que vous avez signalé comme dangereux. Parallèlement, il existe également, sur le même principe que la géolocalisation, des systèmes de téléassistance, permettant à votre proche d’appeler en cas de problème, son médecin, son pharmacien, les urgences ou la société de téléassistance au moyen de touches préprogrammées sur un bracelet ou un médaillon électroniques.

Technologie du lien social et intergénérationnel

Ces dernières années, la percée de l’Internet haut débit auprès des seniors a ouvert de nouvelles pistes à la recherche et au développement dans les gérontechnologies (des enquêtes du Credoc montrent qu’entre 2003 et 2009, la part des ménages de plus de 60 ans ayant accès à Internet est passée de 13 % à 76 %). De plus, une personne âgée de plus de 70 ans sur cinq arrive aujourd’hui à franchir la fracture numérique alors qu’il y a encore quelques années, cette tranche d’âge était totalement à l’écart d’Internet.

Grâce à une génération d’ordinateurs spécifiques aux écrans tactiles, une personne âgée peut désormais conserver un lien social intergénérationnel avec sa famille et ses amis et partager des photos, des documents, un agenda, etc. Il existe des ordinateurs simplifiés qui ne nécessitent pas de connaissances informatiques. Même s’ils sont un petit peu plus chers qu’un ordinateur normal, leur simplicité d’utilisation séduira les plus âgés. L’arrivée des tablettes tactiles a quant à elle facilité l’accès des seniors à Internet et à ses services de communication.

Par ailleurs, il existe aujourd’hui de nombreux logiciels/ jeux pour stimuler la mémoire qui ont été développés en collaboration avec des médecins réputés.

Sources : www.lenouveleconomiste.fr : Services à la personne L’ère des gérontechnologies – La technique face aux questions éthiques et ergonomiques Le guide de la dépendance ADÂGE www.gerontechnologie.net