Accueil Psycho Soulager la dépression

Soulager la dépression

881

La sophrologie se définit comme une méthode psychocorporelle associant la respiration, la décontraction musculaire et la visualisation d’images positives. C’est une science, une philosophie mais aussi un art de vivre…Cette méthode de bien-être a été créée en 1960 par un neuropsychiatre. La sophrologie s’inspire de l’hypnose et de la phénoménologie mais également de techniques orientales comme le Yoga, le Zen ou le Tummo. C’est un très bon outil de développement personnel qui aide à lutter contre la dépression.

La dépression est l’une des maladies psychiques les plus répandues : d’après l’INPES1, 19 % des Français de 15 à 75 ans (soit près de 9 millions de personnes) ont vécu ou vivront une dépression au cours de leur vie. La sophrologie peut prévenir l’état dépressif et aider les personnes malades à retrouver des ressources.

Mieux connaître la dépression

D’après l’INPES «la dépression n’est pas un coup de déprime. Pour pouvoir parler de dépression et donc de maladie, il faut que les perturbations de l’humeur soient multiples et bien caractérisées; qu’elles se manifestent de façon (quasi) permanente pendant une période supérieure à deux semaines; qu’elles entraînent une gêne importante dans un ou plusieurs domaines de la vie quotidienne».

Toutes ces complications sont d’autant plus graves qu’une fois installées, elles régressent peu sous traiment. L’espérance de vie du malade est ainsi réduite et le décès peut provenir de l’évolution fatale de l’une ou l’autre de ces différentes complications. En revanche, traitée avant l’apparition de la cirrhose, l’espérance de vie est la même que celle de la population générale.

Outre les conséquences cliniques, cette maladie est psychologiquement éprouvante. La fatigue chronique, la détresse morale et la perte de libido ont des répercussions sociales graves, la perte d’emploi, le divorce, la désocialisation, la dépression.

Lutter contre la dépression avec la sophrologie

Si la sophrologie peut prévenir les états dépressifs, elle ne guérit pas pour autant cette maladie. Cependant, en complément d’un suivi médical, les techniques de relaxation et de visualisation positives peuvent êtres d’excellents outils d’accompagnement. La pratique de la sophrologie encourage à :

■ Reprendre contact avec le corps : les techniques respiratoires proposées en sophrologie aident les personnes à se « sentir vivantes ». Le sophrologue évoque « le souffle de vie ».

■ Trouver un bien-être physique et mental : la relaxation utilisée en sophrologie a deux objectifs: le relâchement musculaire et la détente de l’esprit pour retrouver l’équilibre, l’homéostasie.

■ Découvrir ses ressources : grâce aux exercices de visualisations positives et apaisantes, les personnes en dépression vont pouvoir retrouver progressivement confiance en elles. Il s’agit de mettre l’accent sur les ressources, la capacité naturelle de chacun à se détendre, à profiter du moment présent.

■ Retrouver l’énergie et l’optimisme : le travail sur le lien entre le corps et l’esprit encourage les personnes à se libérer de leurs tensions, à retrouver l’énergie en elles, l’envie de vivre.

« A la dépression s’ajoute souvent un état d’anxiété important qui se traduit physiquement par une respiration difficile, un corps noué voire bloqué. La sophrologie et les techniques de relaxation associées, vont permettre aux patients d’évacuer progressivement les tensions physiques et psychiques. La stimulation de l’imaginaire grâce aux exercices de visualisation va également aider les personnes à se détendre. Enfin, les bienfaits d’une séance de sophrologie peuvent se ressentir immédiatement. C’est un point important et encourageant car les personnes touchées par la dépression ont parfois des difficultés à trouver des motivations pour agir… Or ressentir le bien-être donne envie d’aller vers un mieuxêtre, c’est un cercle vertueux!» explique Catherine Aliotta, Présidente de la Chambre Syndicale de la Sophrologie.

Sources et renseignements : Chambre Syndicale de la Sophrologie 27 bd Saint Martin, 75003 Paris Tél.: 01 43 38 43 90 Email : contact@chambre-syndicale-sophrologie.fr

Site Internet : www.chambre-syndicale-sophrologie.fr 1Enquête réalisée en 2005 par l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) – www.info-depression.fr