Accueil Loisirs & Détente Gap, la douceur de vivre

Gap, la douceur de vivre

572

Gap, chef-lieu du département des Hautes-Alpes, est non seulement la plus haute préfecture de France, mais aussi la plus importante ville des Alpes du Sud. Elle bénéficie d’une situation géographique privilégiée, au cœur de trois grandes régions européennes: Rhône-Alpes, Italie du Nord et la façade méditerranéenne. Située sur la Route Napoléon qui traverse le col Bayard au nord de la ville, Gap est entre Dauphiné historique et Provence administrative. Elle est la principale agglomération des Alpes du Sud, à 750 mètres d’altitude, au bord de la Luye. Gap se trouve au milieu d’une nature riche et préservée, au sud du parc national des Écrins et du massif du Dévoluy, à l’ouest du lac de Serre-Ponçon et au nord de la Durance. Gap est entourée plusieurs stations de sports d’hiver comme Orcières-Merlette, Superdévoluy, Chaillol et Ancelle : été comme hiver, les activités de montagne ne sont pas loin !

Un peu d’histoire

La première évocation du lieu accueillant aujourd’hui la ville de Gap, apparaît en l’an 14 avant Jésus-Christ avec un camp romain nommé Vapincum, installé sur la « via cottia per alpem » reliant la ville de Turin en Italie à la vallée du Rhône. Le Gapençais fait alors partie du territoire des Voconces, peuple gaulois romanisé lors de la conquête de la Narbonnaise en 125-124 avant J.-C., dont les capitales sont Luc-en-Diois et Vaison-la-Romaine.

Cette grande cité va peu à peu éclater entre le IIe et le IIIe siècle, et Gap va acquérir son autonomie. Comme la plupart des villes de Provence, la ville se constitue réellement vers
le Ve siècle de notre ère par la construction de remparts protégeant les habitants des invasions barbares des Goths, Francs et autres peuplades profitant de la chute de l’empire romain pour envahir la Gaule.

Au XIVe siècle, la ville profite des bénéfices de l’installation des Papes à Avignon qui lui apporte un passage plus fréquent de voyageurs pour développer un artisanat de laines et de peaux qui la fait prospérer.

Les XVIe et XVIIe siècles sont des périodes particulièrement sombres pour la ville. Les guerres de religion sont spécialement meurtrières dans cette région et, en 1692, les troupes du Duc de Savoie battant en retraite, incendient la ville.

En 1790, suite à la révolution française, la province du Dauphiné est scindée en trois départements : la Drôme, l’Isère et les Hautes-Alpes dont Gap devient la préfecture. Les Hautes-Alpes deviennent alors le plus haut département de France et Gap donc, la plus haute préfecture du pays, ce qu’elle est toujours à ce jour.

En 1802, le baron Charles-François de Ladoucette est nommé préfet des Hautes-Alpes. Sous son administration, la ville de Gap et le département des Hautes-Alpes connaîtront un certain essor. Il fera construire des routes reliant Gap à l’Italie et à la vallée de la Drôme, et créera la pépinière départementale.

Il a aussi contribué à la nouvelle configuration de la ville en lançant le projet de redressement des rues moyenâgeuses et en faisant démolir les remparts.

Un peu plus tard, c’est Napoléon Bonaparte qui créera l’évènement en faisant étape à Gap dans la nuit du 5 au 6 mars 1815, lors de son retour de l’île d’Elbe.

En 1875, l’arrivée du chemin de fer marquera l’entrée de la ville de Gap dans l’ère moderne. Elle deviendra au XXème siècle la principale agglomération des Alpes du Sud.

Des sites remarquables

Chapelle des pénitents

Lieu de culte devenu salle de concerts mythique pour son incroyable acoustique, il règne à la chapelle des Pénitents une atmosphère particulière… entre histoire et modernité.

21 rue de l’imprimerie – 05000 Gap

Auberge Marchand

Vous avez toujours rêvé de partir sur les traces de Napoléon Bonaparte ? Faites une « halte impériale » rue de France ! Lors de son périple entre l’île d’Elbe et Grenoble, Napoléon passa la nuit du 5 au 6 mars 1815 à l’auberge du Sieur Marchand. Véritable témoin de l’histoire de Gap, le n°17 de la rue de France se distingue par sa façade qui rappelle le passage de Napoléon. 17/19 rue de France – 05000 GAP

Cathédrale de Gap

Pittoresque le jour, majestueuse la nuit, la cathédrale de Gap n’a pas fini de vous surprendre ! Classée Monument Historique, la cathédrale Notre Dame-et-Saint-Arnoux domine Gap par sa façade polychrome et son imposant clocher depuis 1905.

2 place Saint Arnoux – Tel : 04 92 51 03 79 – Site internet: www.paroissesdegap.com

Textes et sources :
www.gap-tourisme.fr – www.leshautesalpes.com

Visites et Musées

Un cocktail au goût de chacun, un zeste de patrimoine, une pincée de musée, des églises et une cathédrale, un cœur historique surprenant !

Visite Guidée-La face cachée de Gap

Laissez-vous mener par votre guide Anne …. pas à pas, énigmes, charades, contes et anecdotes vous dévoilent la face cachée de la ville… Une visite à partager en famille, entre détente et convivialité. Péroliers, Arey, petits et grands personnages, castrum, rues, lavoirs et placettes n’auront plus de secrets pour vous.

Le Musée Départemental des Hautes-Alpes

Le Musée Muséum Départemental à Gap vous ouvre désormais gratuitement ses portes. Un musée où vous pourrez venir et revenir selon vos envies, y découvrir un espace culturel riche en plus d’un véritable lieu de lien social. Art contemporain, photographies, musique, arts plastiques, archéologie, espace ornithologique, expositions temporaires, histoire locale mais aussi ateliers, conférences et animations n’attendent que vous ! Horaires d’ouverture: Lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 14h00 à 17h00 / Samedi et dimanche de 14h00 à 18h00 / Fermé les mardis et jours fériés. Entrée gratuite
Musée Muséum Départemental 6, avenue Maréchal Foch – 05000 Gap

L’Eco-Musée Agricole du Parlement

Au cœur du Domaine de Charance, l’Eco-Musée Agricole du Parlement est un musée privé né d’une passion familiale pour les techniques anciennes agricoles.

Venez y découvrir l’ingéniosité des hommes et des femmes, paysans, sabotiers, maréchal-ferrant, forgerons… qui ont fait vivre ces techniques dans les hameaux, villes et villages des Hautes-Alpes. Présentation des matériels et outillages de l’agriculture et artisanat rural de la période de 1790 à 1950. Démonstration de fabrication de sabot à chaque visite, suivant les anciennes techniques.

Horaires d’ouverture: Toute l’année, tous les jours sur rendezvous / En juillet et août, lundi et vendredi à 14h00 (durée de la visite: 1h30 maxi). 31 bis, Route de l’Audet – Charance – 05000 Gap

La Grange Eymery

La Grange Eymery, au cœur du centre historique de Gap, est un lieu d’exposition ouvert à la création contemporaine. Cet ancien bâtiment, possédant une très belle charpente traditionnelle, se situe à côté d’un lavoir appartenant au patrimoine gapençais. Toutes les formes esthétiques qui permettent de créer dans les domaines des arts plastiques et visuels sont accueillies dans ce lieu.

La Placette – 05000 Gap

Saveurs locales

Promenez-vous dans les ruelles chamarrées de Gap, pour une déambulation charmante au fil des placettes colorées et des ruelles piétonnes… Statues, fontaines, façades colorées, étals bigarrés et gourmandes, découvrez la capitale douce sous tous ses aspects. Aux alentours, de charmants villages à découvrir également !

Les marchés23

■ Mercredi matin : Place de la République

■ Vendredi après-midi : Avenue Jean Jaurès (marché bio)

■ Samedi matin : Rue Carnot

■ Mardi matin : Place du Rochasson (d’Avril à Octobre) Les marchés du mercredi et du samedi ont lieu, même les jours fériés sauf les 25 décembre et 1er janvier. Dans ce cas, ils sont avancés au vendredi (la veille).

Les spécialités gourmandes

■ Tourtons (beignets) : croustillants et délicieux, ces spécialités traditionnelles originaires du Champsaur se savourent en toute saison, salés (pommes de terre, épinard, viande, chèvre) ou sucrés (confitures).

■ Ravioles : A base de pommes de terre, les ravioles sont un plat consistant et rassasiant, mais goûteux et facile à réaliser. Pour la cuisson, on aura le choix entre le gratiné du four et le croustillant de la friture!

■ Oreilles d’ânes : gratin d’épinards sauvages et de lasagnes ou de pâte à crêpes

■ Fromages : le chèvre de Ceuze, le bleu des hauts pâturages (le petit bayard), le fromage du Queyras, le fromage de Laragne et le banon AOC produit par la fromagerie de Laragne… un vrai délice !
■ Pommes et poires : les vergers sont particulièrement implantés dans le sud du département.

■ Tarte du Champsaur : aux pruneaux ou aux fruits rouges, cette tarte très goûteuse fera le bonheur des petits mais aussi des plus grands !

■ Vins et spiritueux : les liqueurs des Hautes-Alpes sont le génépi, élaboré à partir de la plante qui porte le même nom et la liqueur de myrtille. Dans la région de Veynes (Pays du Buëch), on peut déguster aussi la « williamine », une eau de vie de poire william. Les vins de pays (rouge, rosé ou blanc) sont agréablement fruités (voir la route des fruits et de vins). Enfin, la bière Alphand, fabriquée à Vallouise, est légère et rafraîchissante.

■ Miel des Alpes : grande spécialité du sud des HautesAlpes, le miel est issu d’essences provençales (telle que la lavande).

■ Croquants du Queyras: petits biscuits secs aux amandes et noisettes.
Balades autour de Gap Le circuit de Côte-Folle Ce circuit vous emmène faire le tour de Côte Folle, petite colline qui culmine à 950 m, en passant par quelques hameaux et le joli village de Rambaud. C’est la plus longue des Balades Gapençaises.

Le circuit de Charance

A travers cheminements piétons, petites routes et sentiers bucoliques, ce circuit vous emmène jusqu’au Domaine de Charance, lieu enchanteur de promenade et de farniente pour les Gapençais. En balcon sur le bassin, les terrasses du Château et leur jardin remarquable, vous offrent un point de vue unique sur la ville dans son écrin de collines et de montagnes.

Le torrent de Bonne

Cette boucle autour du torrent de Bonne vous emmène à la découverte de sentiers méconnus qui valent vraiment le détour ! Vous serez étonné de la diversité des milieux rencontrés : des milieux humides aux pinèdes, en passant par la hêtraie et les pâturages. Sans parler des panoramas sur les massifs montagneux environnants ! Prévoyez trois à quatre heures pour parcourir ces 10km et 420 m de dénivelé.

Le Tour de Malcombe

Bien que comportant un gros pourcentage d’asphalte, le Tour de Malcombe vous fera découvrir des paysages et des sites très variés, ainsi que des vues panoramiques le long du canal ! Prévoyez environ trois heures pour parcourir ces 9,6 km et 380 m de dénivelé.