Accueil Droit & Patrimoine Bien choisir sa maison de retraite

Bien choisir sa maison de retraite

565

Les établissements pour personnes âgées peuvent être classés en trois catégories : les maisons de retraite médicalisées (Ehpad),les hébergements pour personnes âgées autonomes (Marpa, logements foyers, résidences services), et les services hospitaliers.

Les maisons de retraite médicalisées (Ehpad)

Une maison de retraite est une résidence collective pour personnes âgées, qui constitue le domicile principal des personnes qu’elle accueille. Les résidents bénéficient d’un espace privatif – leur chambre, généralement individuelle – et de prestations collectives (restauration, entretien du linge, etc.).La majorité des maisons de retraite sont médicalisées: ce sont des établissements d’accueil pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), qui ont conclu une convention avec le département et avec l’État. Les Ehpad peuvent être publics, associatifs (secteur privé à but non lucratif) ou privés commerciales.

Les autres structures d’hébergement

Il existe des structures d’hébergement collectif pour personnes âgées autonomes : les Marpa, les logementsfoyers, et les résidences-services n’auront plus de secrets pour vous

Les maisons d’accueil rurales pour personnes âgées (Marpa)

Les Marpa sont des maisons de retraite implantées en milieu rural. Imaginées par la Mutualité sociale agricole (MSA) au milieu des années 1980, elles ont pour but de permettre aux personnes âgées issues de milieu rural de continuer à vivre dans leur environnement familier.

Il existe aujourd’hui près de 130 Marpa. Chaque projet de maison reçoit le soutien financier d’une caisse de MSA et résulte d’un partenariat avec les collectivités territoriales. Une fois construite, la maison est gérée au quotidien soit par une association à but non lucratif, soit par une collectivité locale.

Les Marpa proposent des logements à usage privatif et des espaces de vie collectifs, qui sont gérés par un responsable de Marpa aidé d’une équipe de professionnels de la prise en charge des personnes âgées. Elles sont de petite taille (une vingtaine de places), et leur mode de fonctionnement implique largement les familles des résidents.

Les Marpa accueillent aussi bien des personnes valides que des personnes en légère perte d’autonomie.

Les logements-foyers

Les logements-foyers sont des établissements qui proposent des logements adaptés au vieillissement sans incapacité.

Les résidents louent un studio ou un deux-pièces vide, ce qui leur permet de conserver une indépendance de vie, et peuvent par ailleurs bénéficier de services collectifs dont l’usage reste facultatif : restauration, infirmerie, blanchissage, permanence nocturne…

Les logements-foyers sont gérés par des collectivités locales, des associations à but non lucratif, des caisses de retraite, etc. Ils sont habilités à héberger des personnes bénéficiant de l’aide sociale. Les coordonnées des logements-foyers de chaque commune peuvent être obtenues auprès de son centre communal d’action sociale (CCAS ou CIAS).

Les résidences services

Comme dans les foyers-logements, les personnes âgées vivent dans un logement indépendant et peuvent choisir de bénéficier de services collectifs. Les personnes âgées peuvent être propriétaires ou locataires de leur appartement. Il s’agit de résidences commerciales, qui offrent des prestations de luxe. Elles sont généralement peu, voire pas du tout, médicalisées.

Les hébergements temporaires et accueils à temps partiel

Il existe des solutions d’hébergement de durée limitée pour les personnes âgées qui ne peuvent occuper leur logement pendant quelque temps (travaux nécessaires chez elles, absence temporaire de leur entourage, etc.) Des structures d’accueil à temps partiel (accueil de jour et accueil de nuit) sont également disponibles pour les personnes âgées dont l’état de santé ne leur permet pas de rester à domicile de façon continue, ou qui ne le souhaitent pas.

Les hébergements temporaires

C’est une forme d’accueil limité dans le temps (trois mois). Intermédiaires entre le foyer et la maison de retraite, ces structures peuvent être autonomes ou rattachées à une maison de retraite médicalisée (Ehpad). L’hébergement temporaire est indiqué en cas d’absence des proches, de sortie d’hospitalisation, de travaux dans le logement de la personne âgée, etc. Il peut aussi permettre à une personne âgée de se familiariser avec une maison de retraite et de voir si elle lui convient ou non avant de s’y installer définitivement.

L’accueil de jour

L’accueil de jour est destiné à des personnes vivant à domicile. Il permet de les accueillir pour une période allant d’une demi-journée à plusieurs jours par semaine. Les accueils de jour sont situés dans des hôpitaux gériatriques, dans des maisons de retraite (Ehpad) ou sont autonomes. Les personnes âgées bénéficient d’activités visant à les stimuler et à maintenir leur autonomie. Il existe des structures d’accueil de jour spécifiques pour les personnes souffrant d’une maladie d’Alzheimer ou apparentée.

L’accueil de nuit

L’accueil de nuit est un mode d’hébergement à temps partiel en maison de retraite destiné à des personnes vivant à domicile. Il leur permet de bénéficier des services de la maison de retraite, en particulier pour l’accomplissement des actes de la vie quotidienne : coucher, lever, habillage, toilette, prise de médicaments, de repas… L’accueil de nuit favorise ainsi le maintien à domicile de personnes ayant une perte d’autonomie. Il permet également aux aidants de la personne accueillie la nuit de profiter de moments de répit.

Les services hospitaliers

Il existe des solutions d’hébergement de durée limitée pour les personnes âgées qui ne peuvent occuper leur logement pendant quelque temps (travaux nécessaires chez elles, absence temporaire de leur entourage, etc.) Des structures d’accueil à temps partiel (accueil de jour et accueil de nuit) sont également disponibles pour les personnes âgées dont l’état de santé ne leur permet pas de rester à domicile de façon continue, ou qui ne le souhaitent pas.

Sources : www.maisons-de-retraite.fr