Accueil Bien-Être Faut-il manger autrement à la ménopause ?

Faut-il manger autrement à la ménopause ?

160

Les modifications hormonales de la ménopause entraînent des changements sur la plan de la santé, comme une augmentation du risque cardiovasculaire ainsi qu’une déminéralisation osseuse progressive, qui peut conduire à l’ostéoporose . Quelques recommandations nutritionnelles simples peuvent vous aider à rester en forme. D’une manière générale, suivez les repères de consommation ci-après

Comment prévenir la déminéralisation osseuse ?

Il est particulièrement important de veiller à vos apports en calcium, en protéines et en vitamine D, et éventuellement de suivre un traitement médicamenteux. Pour un bon apport en calcium, consommez 3 ou 4 produits laitiers par jour,Pour les protéines, qui servent à fabriquer la structure de l’os, consommez 1 ou 2 fois par jour de la viande, du poisson ou des oeufs, La vitamine D est très importante : elle permet d’assimiler et de fixer le calcium sur l’os; on la trouve dans les poissons gras (thon, maquereau, hareng, sardine, saumon), le jaune d’oeuf, les produits laitiers et les huiles enrichies en vitamine D. Mais elle est surtout fournie par l’action des rayons solaires sur la peau. Une exposition solaire insuffisante peut occasionner un déficit en vitamine D. Une activité extérieure normale, tout au long de l’année (par exemple, un quart d’heure par jour dehors, bras découverts, dès que le temps le permet) suffit à l’éviter. Attention à ne pas vous exposer de façon prolongée au soleil sans protection.

Prise de poids et ménopause

Cela n’a rien d’anormal, la ménopause peut entraîner la prise de quelques kilos (3-5 kg). Pour éviter d’en prendre trop, et surtout de mettre en réserve de la graisse tout en perdant progressivement de la masse musculaire, il est indispensable de pratiquer au moins l’équivalent de 30 minutes de marche rapide chaque jour (vélo, gymnastique, jardinage, etc…).

Sources et crédits textes : La santé en mangeant et en bougeant. PNNS